Marie-Eve BOURASSA

Red light – Adieu Mignonne

Éditions VLB

Revenu blessé de la Grande guerre, opiomane, infirme et taciturne, l’ancien policier Eugène Duchamp se terre avec sa compagne Pei-Shan à l’étage d’une buanderie en plein cœur du quartier chinois de Montréal. Son quotidien sordide est chamboulé lorsqu’une jeune prostituée frappe à sa porte et le supplie de l’aider à retrouver son bébé, qu’on lui a volé. Fort réticent, Eugène accepte tout de même de mener l’enquête, qu’il espère facile à boucler. Mais c’est sans compter sur les mafias, qu’il trouve sur sa route à chaque coin de rues. On retrouve dans « Adieu Mignonne » tous les ingrédients d’un excellent polar : un personnage principal typique de la littérature noire, une intrigue superbement ficelée, une écriture fluide et parfois crue, une atmosphère aussi glauque que dans les meilleurs romans américains du début du XXe siècle.

Publicités