Annulé Les auteur(e)s sélectionné(e)s pour le Prix Roman

 

Odile Marteau-Guernion : Nuit d’Ô rage, Editions Esneval

nuit d'Ôrage odile marteau guernion AN 2020 photoIl s’agit du 6ème roman de cette auteure, sorti après une série policière mettant en scène l’inspectrice Anna Le Goff et un roman d’aventure se déroulant en Colombie.

Katia, une locataire énigmatique et si séduisante qui bouscule, déstabilise dans ses convictions la narratrice. Ce que Marie-Noëlle avait cru jusqu’alors s’écroule se désagrège au contact de cette jeune Katia au passé chaotique et sulfureux.
Deux chemins contraires, deux femmes Marie-Noëlle et Katia, deux personnages aux caractères opposés qui ont besoin, de façons différentes, l’une de l’autre. Après la disparition de Katia, mue par un désir irrépressible de comprendre, Marie-Noëlle entame un voyage vers le passé de cette dernière. Que va-t-elle découvrir au bout de ce chemin chaotique ?
Une histoire intimiste, presque en vase clos, qui emmène son héroïne, Marie-Noëlle, dans une quête impossible.

 

Pascale Dietrich : Les Mafieuses, Liana Levi

les mafieuses pascale dietrichRèglements de compte façon mafia avec des héroines – sans mauvais jeu de mots ! Vous ne serez pas déçu.e.s par cette famille grenobloise. Le père est aux soins intensifs suite à un AVC. Son testament : un contrat sur la tête de sa femme à sa mort pour qu’ils restent à jamais unis. C’est beau … si on ignore que Madame a jadis donné quelques coups de couteau dans le contrat ! Bien que les deux sœurs soient sur des longueurs d’onde diamétralement opposées dans leurs choix de vie, elles s’unissent pour contrer le projet de leur père. Avec ce polar aux accents féministes, énergique et frais, on ne s’ennuie pas avec ces trois femmes bien décidées à jeter un grand coup de pied dans la fourmilière masculine. L’écriture est acérée, l’humour espiègle, Pascale Dietrich signe une histoire savoureuse et piquante.

 

Christophe Guillaumot : Que tombe le silence, Liana Levi

Christophe Guillaumot Que tombe le silence photo AN 2020

Un policier au grand cœur, appelé le Kanak, n’en croit pas ses oreilles : Six, son partenaire vient d’être arrêté pour meurtre. Une aberration. Il faut donc mener une contre-enquête, même si la hiérarchie s’y oppose.
Renato Donatelli, dit Le Kanak, ce « flic dans l’âme et dans l’action, le type qui sait où chercher et comment débloquer une situation » se met au travail à Toulouse perturbant l’hôtel de police. Le passé s’en mêle lorsque Renato convoque ses ancêtres et les coutumes de Nouvelle Calédonie pour démêler l’affaire.
L’auteur, commandant de police au SRPJ de Toulouse, entraîne le lecteur dans un récit échevelé qu i met au centre le difficile métier de policier.

 

Luc Chomarat : Le Dernier Thriller norvégien, La manufacture de livres

luc chomarat Le Dernier Thriller Norvégien AN 2020 photo

Delafeuille, éditeur parisien, débarque à Copenhague pour y rencontrer le maître du polar nordique, Olaf Grundozwkzson et renégocier son contrat. La population de la capitale est en émoi. Un sérial killer appelé « l’Esquimau » sévit dans la ville. Or c’est également le personnage clé du dernier roman de l’écrivain. A sa lecture, Delafeuille découvre que la réalité se mélange à la fiction, mais le livre disparaît…et avec, la suite des événements.
Une histoire complètement décalée pleine d’humour. Une parodie. On y croise Sherlock Holmes, les contes d’Andersen, la Carlsberg, le design suédois, les grandes blondes à gros seins.
Vous l’avez compris, sérieux s’abstenir ! Mais attention, pas si fou que ça.

 

Dominique Forma : Albuquerque, La manufacture de livres

Dominique Forma Albuquerque AN 2020 photo

 

Bénéficiant du programme de protection des témoins pour avoir dénoncé un réseau criminel, Jamie Asheton déserte Manhattan pour devenir gardien de parking à Albuquerque, Nouveau-Mexique. Mais, dix ans après, le passé le rattrape : une Pontiac Firebird avec deux hommes à bord, des tueurs.
Une longue fuite commence en compagnie de Jackie, sa femme, une inconnue ou presque. Direction Los Angeles où il pense retrouver ses protecteurs fédéraux…
Un « road-movie » rapide et efficace rempli d’embûches, de suspense et de désespoir.

 

 

Ingrid Astier : La vague, Les Arènes

Ingrid Astier La vague AN 2020 photo

Un récit qui nous emmène dans le Tahiti sauvage, au milieu de splendides paysages, à la découverte des coutumes, de ses habitants, loin des touristes. L’héroïne, c’est elle, la vague, Teahupo’o, la plus belle et la plus dangereuse du monde. On s’affronte en surf pour elle, on meurt pour elle. Arrive Taj un jeune surfeur , sous ice. Il incarne le mal, la drogue, le vice la perversion.
Son but défié Hiro , le surfeur légendaire de l’île . Arrivera-t-il à ses fins ? Va-t-il détruire le petit univers si fragile de Hiro et ses proches ? Une lutte entre le bien et le mal.

 

 

Christian Blanchard : Iboga, Points

Christian Blanchard Iboga AN 2020 photo

28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la  » Louisette « .
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir…

Christian Blanchard nous sert un roman sur l’enfermement tant physique que psychique, c’est noir, violent mais terriblement efficace, comme un uppercut dans l’estomac.
Iboga ne laisse pas indifférent, succomberez-vous à son pouvoir ?

 

Cay Rademacher : Le faussaire de Hambourg, Le Masque

Cay Rademacher Le faussaire de Hambourg AN 2020 photoFin de la trilogie commencée avec L’orphelin des docks suivi de L’assassin des ruines, passionnante par les énigmes policières autant que par ce qu ‘elle nous dit du martyre de Hambourg dévastée par les bombes alliées (45000 morts, que des civils). L’auteur dépeint le quotidien sinistre des habitants d’une ville en ruines, sous domination britannique, alors que plane encore l’ombre du nazisme.
1948. Nous retrouvons l’inspecteur principal Frank Stave. À peine rétabli d’une blessure au cours d’une interpellation, il quitte la brigade des homicides pour l’office de lutte contre le marché noir. Il est immédiatement confronté à une affaire énigmatique. Des femmes, en train de déblayer les ruines d’un immeuble de bureaux, sont tombées sur des œuvres d’art datant de la République de Weimar juste à côté d’un cadavre, dont l’inspecteur des Homicides n’a pas l’intention de découvrir l’identité ! Peu de temps après, le lieutenant anglais MacDonald confie une autre enquête à Stave. Des fausses coupures de monnaie vendues au marché noir… L’action du roman se situe la semaine qui précède le changement de monnaie, quand on retire le Reichsmark pour instaurer le Deutsche Mark. Qui peut fabriquer de la fausse monnaie alors que la nouvelle n’est pas encore en circulation?

 

Alexandre Civico : Atmore Alabama, Actes Sud Noir

Alexandre Civico Atmore Alabama AN 2020 photo

Welcome to Nowhere, Alabama.
– Pourquoi êtes-vous venu jusqu’ici ? À Atmore ?
– La mort. Je suis venu m’en approcher. Aussi près que possible.
Pourquoi, à peine débarqué d’Europe, vient-il rôder autour du pénitencier ? Pourquoi ne parle-t-il qu’à des femmes ? Eve la chicano, Betty la barmaid divorcée, Mae la mère d’un détenu. Pourquoi ces 33 jours d’attente, d’ennui et de morne désespoir avant la délivrance ? Et pourquoi cette obsession ?
A. F., race blanche, sexe masculin, cheveux bruns, 5 pieds 9 pouces, 166 livres, année de naissance, 1975, pas de cicatrices, tatouage à la nuque, signification indéterminée. Meurtre au premier degré, couloir de la mort.
Un roman noir, très noir à l’écriture directe, froide, rapide et innovante.

 

Julien Moraux : Mais rien ne vient, Ed. du Rocher

Julien Moraux Et rien ne vient AN 2020 photo

Dans ce premier roman d’un Havrais , le personnage doit écrire une biographie de Gérard de Villiers (vous savez, SAS !…) puis ça se complique : il doit sauver le monde (oui, pas moins !…)
Il s’amuse, parle de Houellebecq, croise Beigbeder… (oui, pas moins !…)
Et on s’amuse avec lui

 

Vous pouvez voter par internet en cliquant sur ce lien.

 

Retrouvez les auteur(e)s au Festival Polar à la Plage

les 6 et 7 juin 2020