2016

1 – Véronique GAULT
Fontenay-sous-bois« 94

« La cathédrale des souris »

— C’est pépé ! C’est pépé qui est revenu ! Maman, Cathy ! C’est pépé !
Mon frère courut jusqu’à la porte de l’immeuble, et gravit, avec ses petites jambes de six ans, les quelques marches qui menaient au premier étage. Par une fenêtre ouverte donnant sur la rue d’Aligre s’échappait le rire d’un homme.
Dans la cage d’escalier, une odeur de légumes imprégnait les murs à la peinture écaillée. C’était, sans conteste, la soupe de notre grand-mère. Poireaux, carottes et pommes de terre. Un peu de chou, aussi. Pour le transit, disait-elle..

2 – Dimitri Bulan
« Triptyque »
3 – Xavier Otzi.
« Une petite évasion »
4 – Victor Guilbert
« Mémoires d’un trou »
5 – Christian Elain
« L’homme sur la plage »

2015

1 – Françoise QUERUEL
Le Havre – 76

« Vulcanales »

Rien ne s’est passé comme prévu. Et pourtant …
Je la regardais dormir dans l’avion qui nous emmenait vers l’île de Lanzarote : cheveux gris fer, bouche tombante entrouverte, peau desséchée, toute ridée. Pensez donc ! Une ex-militante féministe s’acharne à rester nature : ni teinture ni crème BB ni rouge à lèvres. Baskets, pantalons qui ne moulent surtout pas, gros pulls beigeasses et sac à dos en toile enduite.
Tout ce qui assassine la libido conjugale déjà difficile à sauver.

2 – Jean-Pierre Misset
« Un jour pas comme les autres »
3 – Angélique Dieulafait
« Brushing fatal »
4 – Sébastien Gehan
« Gueule cassée »
5 – Christian Laforest
« Destins recroisés »

2014

1 – Brigitte LE BERRE
Octeville-sur-mer 76

« Accrochages »

Six mois que la pancarte rouge « A VENDRE » grince à ma porte. Pas de visites.
L’agent immobilier qui, en onze visites stériles, avait eu le temps d’apprendre sa leçon, les avait précédés. Ils l’écoutaient, visiblement peu convaincus de me désirer.
Tout a changé quand, en haut de mon élégant escalier de bois, l’homme a découvert les combles, une grande pièce aux poutres de châtaignier. Il les a touchées et s’est tourné vers le vendeur :
— Elles semblent en bon état …

2 – Alain Donnio
« Isolation parfaite »
3 – Régine Bernot
« Le boiteux »
4 – Patrice Viard
« Les yeux du scorpion »
5 – Christian Elain

2013

1 – Mickaël FEUGRAY
Epouville 76

« Bleu nuit »

Il n’est de secret pour personne que Vivette Cépadon affirme haut et fort ses opinions personnelles à coups de griffonnages dans les pages de son journal intime. Elle n’est pas femme à garder la moindre rancœur, elle préfère jeter ses vérités à la face du monde, du moins en différé, toujours dans la colère certes, mais diffuse, civilisée. Elle ne va tout de même pas incendier la boulangère parce que le pain est trop cuit, non. Elle changera le pain en mots, en fera un paragraphe enflammé …

2 – Kevin Vancauwenberghe
« Peshan »
3 – Brigitte Le Berre
« Rapaces nocturnes »
4 – Eric Gohier
« Je ne dors pas »
5 – Ludmila Safyane
« Noir coton »

2012

1 – Jean BRUMENT
« Le Havre – 76

« Saïd »

J’ai appris aujourd’hui que j’avais un nouvel ami sur face de bouc qui s’appelle Escale Beauté. Joli nom pour un ami fantôme, Escale Beauté. Et quand j’ai cliqué dessus, un souvenir du début des années soixante m’est ressurgi brusquement de la mémoire, intact, limpide comme un cristal neuf, bien que remisé à la galerie j’foirfouille depuis des lustres, vivant comme une anguille qui se tortille avant de laisser filer bêtement la vie, fraîchement tirée du fleuve …

2 – Françoise Queruel
« Seines »
3 – Jean Delais
« In memorium »
4 – Pierre Dechifre
« La croisière »
5 – Jérôme Cressen
« Au bord du Léthé »

2011

1 – Suzanne FLEIXAS
Le Havre – 76

« Incivilités »

Quelle pagaille ! Jacqueline n’avait jamais vu ça. Pourtant les bibliothèques, ça la connaissait, depuis 32 ans qu’elle était documentaliste au collège Jules Vallès, là-haut sur le plateau. Elle s’y connaissait en étagères, en codes, en classement, en inventaires. Et elle avait eu à gérer des armées de stagiaires inexpérimentés, d’emplois jeunes mal dégrossis, d’enseignants en réadaptation qui sursautaient dès qu’un môme cognait une chaise ou faisait tomber un bouquin. Et avec elle ça roulait. On pouvait le dire, ça roulait …

2 – Pascale Doudeau
« Une paire de charentaises neuves »
3 – Brigitte Le Berre
« La vasière »
4 – Christian Elain
« Minus Habens »
5 – Flanjou
« La mort blanche »

2010

1 – Dominique CHAPPEY
Les Abrets 38

« Comme un lundi »

Neuf heures. Je sors péniblement du lit après une nuit trop courte. Une de plus. Dans la cuisine, la vaisselle propre sèche sur l’égouttoir. La table a été nettoyée, rien ne dépasse, comme d’habitude. Posé en équilibre sur mon bol vide, un bristol emprunté au bloc du téléphone annonce sobrement : « Plus de lait ». Pour ça aussi, j’ai l’habitude. A la maison c’est toujours moi qui me tape les courses. J’allume la cafetière d’un lundi matin ordinaire après une nuit de patrouille et d’interventions…

2 – Dom Roy
« To Havre ou Havre not »
3 – Deanna Lacoste
« Promenade fatale »
4 – Jean Brument
« Albert »
5 – Janine Chenu
« Aurore d’un autre monde »

2009

1 – Frédéric JAMET
Eletot 76

« Un quai inoubliable »

Les gros haut-parleurs gris postillonnent des plumes de pigeon qui ne voyageront plus. C’est le signal. Quand on entend les cloches tintinnabuler et l’hôtesse râler, le micro enfoncé jusqu’à la luette, un cheval-vapeur avec tous ses wagons au cul va accoster. Même si on ne comprend rien à la voix spectrale on sait qu’il faut se tourner vers le panneau d’affichage. Tout est écrit sur le grand tableau noir …

2 – Suzanne Fleixas
« Règlement de compte à Touffreville-la-Câble »
3 – Anne-Marie Castelain
« Mourir à la plage »
4 – Aurélie Ligier
« Le vieil économe »
5 A- Flanjou
« Droit dans mes bottes »
5 B – Janine Chenu
« Les chats et la « souris »

2008

1 – Suzanne FLEIXAS
Le Havre – 76

« Crime passionnel »

Comment fait-on pour tuer quelqu’un ? Dans les films, ils ont toujours des revolvers, ou des fusils, ou des mitraillettes. La mitraillette, c’est ce qu’il y a de mieux. On peut tirer des dizaines ou des centaines de fois sans s’arrêter. Dans les films, ils ratent parfois leur cible même avec une mitraillette, quand la cible se met à courir en zigzag et se cache derrière des poteaux, ou des voitures, ou n’importe quoi. Mais c’est du cinéma …

2 – Béatrice Delon
« Lignes de fuite »
3 – Laurent Brard
« Cargo »
4 – Françoise Bouchet
« Secret de longévité »
5 – Mathilde Jamet
« Je suis Nadia »

2007

1 – Sébastien GEHAN
Le Havre – 76

« La traque »

En ce 23 février 1942, Le Havre s’enfonce sous la neige. Deux marins allemands baguenaudent à travers les rues de la Cité Océane… L’enfant qui les croise enfouit un peu plus sa tête dans le col de sa vareuse, et ne laisse voir que deux yeux apeurés sous un galurin rapiécé. Les deux hommes s’esclaffent, baragouinent des mots avec un accent rocailleux à réveiller un tourteau, sans prêter la moindre attention à l’adolescent …

2 – Tiphaine Touzeil
prix spécial des industries du Havre
« La petite corde »
3 – Martine Gaurat-Lemonnier
« Escapade »
4 – Thomas Hédouin
« Sens Interdit »
5 – Jacques Pellerin
« Les rats sans blé »

2006

1 – Thomas HEDOUIN
Le Havre – 76

« Muette »

C’est nous qui l’avons découvert. Les premiers. On était là à glander du côté des falaises, entre Octeville et Cauville. Pas loin de la valleuse, il y a un sentier qui descend abrupt, pour les pêcheurs à pied imprudents. C’est raide, ça glisse, les cordages ne tiennent plus que par un fil : un vrai merdier. Arrivé en bas, te voilà sur des galets énormes, verts d’une algue qui dérape. Un cloaque …
Quand on l’a aperçu, on a cru à un chien crevé …

2 – Jeanne Desaubry
« Maman sait faire un bon café »
3 – Louise Balem
« Voler n’est pas jouer »
4 – Florent Liou
« Jeu de Meaux »
5 – Tiphaine Touzeil
« Avant le naufrage »

2005

1 – Thomas HEDOUIN
Le Havre – 76

« Noir c’est noir »

D’abord, le noir. Noir dense, absolu, épais. J’ai beau ouvrir les yeux, mes mirettes y voient que dalle : le fond de l’air est black, j’ai la rétine visqueuse, la rate qui se dilate et la pupille huileuse. Sombre, sombre – je tombe, glisse et roule dans le noir fécal, dans l’excrément pélagien. Je suis saoul, sourd et noir. Je gerbe des litres de mazout, nourriture dernière des cormorans retournés, ailes en crois. Shit !

2 – Jean Abbiateci
« Grondement et stupeur »
3 – Pascal Deshayes
« Le jour le plus long »
4 – Fred Jamet
« Vilain »
5 A – Muriel Meunier
« Fric-frac au Havre »
5 B – Jacques Pellerin
« Œil pour oeil »

2004

1- Frédéric MAINGUET

« La grotte de Bodhidharma »

De ce dimanche d’hiver, il ne reste rien dans votre mémoire. Le temps était incertain, ni plus chaud ni plus froid que les autres jours, les rues étaient aussi désertes que le dimanche d’avant. Pas de circulation, il est encore tôt ce matin, un jour blême et sale éclaire lentement les immeubles rouges de Saint-François quand je pars.

Cela fait quatre semaines que j’ai arrêté mon projet. Et trois que j’ai arrêté de boire. Je suis dans l’état exact que je désirais : lucide et déterminé …

2 – Sylvie Ravilly
« Jeanne »
3 – Jacques Pellerin
« Momo »
4 – Emmanuelle Urien
« Panier à salades »
5 – Philippe Ayraud
« Partie sans laisser d’adresse »

2003

1 – Jacques PELLERIN
Le Havre – 76

« Carte rouge »

Dans la cour du dépôt du Havre, des mouettes immobiles encerclaient une immense flaque. Elles étaient orientées Nord-Ouest pour voir passer les trains.
Pierre Le Bihan gara sa Renault 12 le long du garage à vélos. Il porta ensuite machinalement son regard vers le foyer des mécaniciens. Adossée à l’impasse Mazeline, la bâtisse, recroquevillée sur elle-même, semblait se résigner sur sa vétusté …

2 – Sylvie Ravilly
« Des petites choses »
3 – Pascal Deshayes
« Comme une chanson d’Aznavour »
4 – Ann Lafosse
« Courant contre-courant »
5 – Eddy Simon
« Prions pour la prison »

Publicités