CONCOURS JEUNES 2018 lancé conjointement par

LES ANCRES NOIRES et le lycée CLAUDE MONET DU HAVRE

A- Plusieurs ‘amorces’ sont proposées cette année et mises sur le site des Ancres Noires (rubrique « concours jeunes ») :
a- Val Hawkins, auteure anglaise propose un texte original en anglais. (voir ci-après)
Une aide pédagogique (traduction en français du texte…) est fournie.

b- Pascal Millet, auteur français présent lors du 15ième festival et invité au 16ième festival propose un texte original en français. (voir ci-après)

c- Dominique Lafosse, membre des Ancres Noires, propose une série de photos de personnages et d’objets ( présentés dans un ordre aléatoire). Il est possible d’utiliser seulement quelques photos pour écrire une nouvelle, construire un scénario, une BD… VOIR

B- Possibilités pédagogiques à partir des documents disponibles cette année :
Les élèves, enseignants qui participent doivent choisir un projet qui s’articule autour de la notion du ‘polar’ ou de ‘noir’. Cette année encore, nous sommes ouverts à de nouvelles initiatives et techniques.
Voici des suggestions, à titre indicatif :
-Il est possible de choisir une langue pour composer (voir C)
– A l’écrit, le texte fourni peut être le point de départ d’une nouvelle… Il est aussi possible de rédiger la suite ou un deuxième chapitre, d’imaginer ce qui s’est passé avant, etc. Le nombre de mots n’est pas limité.
– Il est possible de réaliser une BD (dans ce cas, le travail en binôme avec un professeur de français ou de langue étrangère et un professeur d’arts plastiques est fortement encouragé), des travaux de graphisme (affiche, par exemple…), une réalisation audiovisuelle, un enregistrement musical…
– Le travail effectué peut être individuel ou collectif.
N.B. Il est demandé aux participants de soigner la frappe, l’orthographe, la présentation.

C-Les langues :
-Comme les autres années, il est possible de participer en allemand, anglais, espagnol, français et italien.
Quelle que soit la langue de production, il est possible de partir de l’amorce de votre choix. (Voir A : a, b ou c)
IMPORTANT : Chaque élève ou groupe d’élèves devra mentionner impérativement en haut de son travail l’amorce (texte A, ou B ou dessins C… ) utilisée.
Si des traductions/adaptations (dans les 5 langues) des textes originaux sont proposés par des enseignants, elles seront mises en ligne dans les meilleurs délais.

LES RÈGLES DU CONCOURS :
1- Chaque création devra IMPÉRATIVEMENT porter le nom de l’établissement, le nom du / des professeur(s) impliqué(s) dans le projet, le niveau de la classe (par exemple : 5ième x, 1ière y…, LV1 / LV2… et bien sûr le nom des élèves concernés)
Pour les travaux individuels sans intervention d’un enseignant, il est recommandé de faire relire et corriger le texte par une personne compétente…

2- Ne surtout pas oublier de fournir un numéro de téléphone, voire un e-mail auquel les intéressés pourront être contactés. (Voir : 7-Remise des prix)

3- Pour être prise en compte, chaque création devra arriver au lycée Claude Monet- Le Havre la semaine du 30 avril 2018, au plus tard le 07 mai 2018.

4- Adresser le courrier à :

Madame Nelly Dassonville
Professeure de français
Lycée Claude Monet
267 rue Félix Faure
76085 LE HAVRE Cédex

N.B : Le non respect des règles mentionnées ci-dessus peut amener les organisateurs à ne pas transmettre le travail au jury…

5- Dès le 7 mai 2018 des jurys vont se réunir par langue, par niveau (collège ou lycée), support, medium spécifique… selon la participation.

6- Des prix seront attribués avec équité, sans classement, à des travaux individuels ou collectifs qui auront particulièrement attiré l’attention des membres des jurys.
Les jurys sont souverains.

7- Une remise des prix aura lieu dans un lieu qui reste pour l’instant à déterminer en présence de membres de l’Association ‘Les Ancres Noires’, de représentants de la Presse locale, d’élus, d’auteurs de polars selon leur disponibilité, des élèves et de leurs professeurs le vendredi 15juin 2018 à 18H,. Les élèves primés seront prévenus par téléphone ou par e-mail.

8- Lors du 16ième Festival du Polar à la Plage le palmarès sera affiché sur le site le samedi et le dimanche. Les élèves pourront s’ils le désirent rencontrer les écrivains et réalisateurs de bandes dessinées présents.

Les Ancres Noires ne peuvent pas garantir que les travaux qui auront concouru seront redonnés. Il est donc recommandé d’en faire des copies, des photos etc.
Le concours n’est pas ouvert aux élèves de primaire. Même s’ils ne peuvent recevoir de prix, ils peuvent travailler avec leurs professeurs à partir de notre concept. Certains travaux pourront être exposés sur le site du Festival…
Nous vous encourageons à consulter régulièrement notre site Internet pour vous renseigner sur les activités liées au polar que proposera l’association en partenariat avec le Lycée Claude Monet, bien sûr, mais aussi avec le Cinéma le Studio. Il y aura des lectures de textes extraits des livres des auteurs présents au festival dans les bibliothèques et autres lieux culturels de la région, sous forme d’un spectacle ponctué de musique, des conférences, etc.

N’hésitez pas à poser vos questions éventuelles à
nelly.caplan@ac-rouen.fr
MERCI de l’intérêt que vous portez à notre initiative. Au travail !
***
Nelly Dassonville ( Professeure de français, Lycée Claude Monet le Havre)
Catherine Hémery-Bernet ( Professeure de français Lycée Jeanne d’Arc Sainte Adresse)
Françoise Quéruel (Membre des Ancres Noires)

__________________

Amorces

Les Ancres Noires – Concours Jeunes 2018

 

Amorce en français

Extrait de Morgane Mafia, roman policier, édition Locus Solus, septembre 2017, Pascal Millet

 

Morgane ne va pas loin, mais elle passe les vitesses et accélère comme si elle devait gagner une course de vitesse.  Le rond-point.  Continuer tout droit et bifurquer sur la gauche.  Le paysage change aussitôt, les bas-côtés sont jonchés de carcasses de télés, de réfrigérateur et de matelas.  Des emballages de carton et des bouts de ferraille traînent sur la route.  Elle ralentit, se dit, en débrayant, qu’on aurait pu installer ces gens ailleurs qu’au bord de la déchetterie, puis elle évite une belle ornière et s’engage dans un petit chemin cahoteux.  Elle pose pied à terre et relève la visière.  Il y a des caravanes autour d’elle, des mômes qui jouent dans la gadoue, des chiens qui aboient.  Elle met sa moto sur la béquille, retire son casque et attend.  Ne pas bouger, laisser les gens approcher.  Un chien vient lui renifler le bas du pantalon et repart aussitôt la queue entre les pattes.  D’autres clébards tournent autour d’elle, menaçants.  Elle les fixe, ne les craint pas.  Depuis toujours Morgane contrôle les chiens, il lui suffit d’un geste pour les calmer et les faire asseoir en cercle.  Pour les gosses, c’est différent, et elle n’a aucun pouvoir.  Ils ont vite remarqué le manège de cette étrange femme et ils courent prévenir les parents, frappent aux portes des caravanes tout en la surveillant.  Ils sont inquiets, étonnés de voir leurs chiens si dociles.

— Qu’est-ce que vous voulez? gueule un type en sortant de sa caravane.

— Parler au chef.

— Pourquoi?

— Pour ça, dit Morgane en montrant les chiens assis et silencieux.  Et pour ça aussi, elle ajoute en sortant une liasse de billets de son blouson.

— Vous savez que vous êtes ici chez des voleurs?

— Des gens le disent, mais pas moi.

— Et si on vous délestait de votre monnaie, de votre beau blouson de cuir et de votre magnifique engin?

— Je n’y crois pas.

— Angelo, Johnny!  La gadji, vous me la trissez de là!

L’ordre est lancé.  Deux hommes rigolent et, suivis des enfants, se dirigent d’un bon pas sur Morgane.  Les chiens qui regardaient la femme se retournent soudain et montrent les crocs.

 

 

Les Ancres Noires – Concours Jeunes 2018

Amorce en anglais

She’d come over on a fishing boat, with a back pack. The captain had agreed to give her a lift to the island and drop her off on the only harbour. No place better, she thought. As far off the beaten track as you can have : barely twenty miles long, few inhabitants and lots of sheep. A handy hideaway. Should be safe and have time to think. The only village possessed a post office – cum – grocer’s, a pub and a small B & B for some unlikely tourist. She was the only unlikely tourist, but, unlike another unlikely tourist, the first thing she did when left in her room was to take out the newspaper article hidden in the front flap of her back pack and cellotape it under the top drawer of her bedside table.

There were few distractions on the island and she took to walking the coastal path. On the third day, she’d roamed a bit further, it was dusk and as she made the last climb on the path before plunging down to the village, a voice called out ‘ So Molly, here you are !’

Val Hawkins

 

Elle était arrivée à bord d’un bateau de pêche avec un sac à dos. Le patron avait accepté de l’embarquer et de la déposer dans le seul port de l’ile. L’endroit parfait, avait-elle pensé. Aussi loin des sentiers battus que possible. A peine trente kilomètres de long, peu d’habitants et des moutons partout. Une cachette pratique. Devrais être en sécurité et avoir le temps de réfléchir. Le seul village possédait un bureau de poste qui faisait épicerie, un pub et un petit B&B pour le touriste improbable. Elle était ce touriste improbable ; mais contrairement à tout autre touriste improbable, la première chose qu’elle fit dès qu’elle se retrouva seule dans sa chambre fut de sortir l’article de journal caché dans le rabat de son sac à dos et de le scotcher sous le tiroir du haut de sa table de nuit.

Il n’y avait pas grand-chose à faire sur l’ile et elle se mit à suivre à pied le sentier des douaniers. Le troisième jour, elle s’était aventurée un peu plus loin. Le crépuscule tombait, et alors qu’elle montait les derniers mètres du sentier avant de replonger vers le village, une voix s’éleva : « Tiens ! Molly ! Si c’est pas une surprise… »

 

Publicités