Recherche

LES ANCRES NOIRES

Venez déjeuner avec les auteur(e)s du Festival

Chasser les idées noires en partageant un repas avec une autrice ou un auteur, c’est possible !

Du 13 au 17 juin 2018, lors du POLAR à la PLAGE, au Havre, sur la digue promenade, une trentaine d’auteurs et de dessinateurs rencontreront leurs lecteurs lors des conférences, débats, dédicaces organisés par les Ancres Noires.

Le dimanche 17 juin, au restaurant des Régates, face au petit port, nous vous invitons à déjeuner avec les écrivains invités du Festival que vous découvrirez dans une ambiance conviviale. Une occasion à ne pas manquer.

11h 30 : Remise du prix « Ancres Noires »
12h : Déjeuner débat

Menu 25 € – Apéritif – Entremets de jambon de Parme, crémeux de courgettes à la confiture de tomates – Blanc de cabillaud en croûte de chorizo, écrasé de pommes de terre aux herbes – Livarot croustillant au cumin – Crumble à la rhubarbe confite et noisettes torréfiées – Vins – Café

Inscrivez-vous en recopiant le bon ci-dessous et en le renvoyant avant le 12 juin
à Association Les Ancres Noires, 6 rue de Balzac, 76610 Le Havre

————————————————

NOM :               Prénom :

Je réserve ……. repas pour le dimanche 17 juin 2018.

J’aimerais partager ce repas avec l’un de ces 3 auteurs :



Ci-joint un chèque de      euros (    x 25 €) à l’ordre de «Les Ancres Noires».

 

 

Publicités

Il ne reste que 3 places… on se dépêche de s’inscrire

Succombez à votre envie d’écrire du noir

Les Ancres Noires organisent dans le cadre du 16ème Festival du Polar à la Plage un  atelier d’écriture le vendredi 15 juin 2018 à partir de 14 heures (durée environ trois heures) dans la bibliothèque du MuMa Musée d’art moderne André Malraux, 2 boulevard Clémenceau – 76600 Le Havre.
Cette année, Max Obione, auteur invité au festival, animera l’atelier.
En savoir plus sur Max Obione
 10 places sont réservées à des adultes.
L’inscription est obligatoire auprès de fernand.crenoir@orange;fr dès à présent et jusqu’au mardi 12 juin.
Le coût de l’atelier est de 20 euros par personne, au profit des Ancres Noires, à régler par chèque à l’ordre des Ancres Noires sur place au moment de l’atelier.

« Karst » concourt au Prix des lecteurs 2018

David Humbert

Karst

Éditions Liana Levi

Paul Kubler, un ancien du 36 quai des Orfèvres, est muté à Rouen, sa ville natale. Promu lieutenant de police, sa nouvelle affectation a pourtant tout l’air d’une sanction disciplinaire et ses premiers dossiers n’ont pas de quoi le faire vibrer.

Mais un matin, tout change : les robinets des Rouennais crachent soudain une eau rose pâle, puis vert fluo. Accident ? Vandalisme ? Vengeance ? C’est la question à laquelle Kubler est chargé de répondre. Ses recherches vont le conduire jusqu’à Melody Dornier « la princesse du karst ». Celle-ci l’entraînera dans les mystérieux sous-sols de craie de la région pour découvrir qui pollue les sources. Et qui les protège.

Suspense, ton alerte, sens du détail caractérisent ce premier roman qui se lit facilement.

« Morgane Mafia » concourt au Prix des lecteurs 2018

Pascal MILLET

Morgane Mafia

Édition Locus Solus

Univers peuplé de fées et de gnomes. Histoire fantastique plus que policière qui met en scène des personnages du cycle breton.

Sortilèges et dragons entrent aussi en scène sans oublier… la mafia japonaise.

Tout beau, tout chaud, le programme de PALP 2018 est paru…

Accéder au programme complet

« 19 500 dollars la tonne » concourt au Prix des lecteurs 2018

Jean-Hugues OPPEL

19 500 Dollars la tonne

Éditions La Manufacture des Livres

Qu’est-ce qui peut être commun entre une analyste de la CIA, un assassin professionnel, un cyberpirate et un trader sans scrupule ? On dit que l’argent fait tourner le monde et il se pourrait fort bien que ce soit vrai. On y apprend comment les banques travaillent avec notre argent (existe-t-il vraiment d’ailleurs ?)  Comment faire monter les cours des actions de certains groupes ? Comment influencer les cours des matières premières ou autres produits ?

Le roman est ancré dans l’actualité récente ce qui lui donne un aspect encore plus réel. Les personnages sont croqués de manière très réaliste. On se demande même s’ils ne sont pas inspirés de personnes qui existent vraiment…

« Le principe de parcimonie » concourt au Prix des lecteurs 2018

Mallock

Le principe de parcimonie

Édition Fleuve Noir

Dans cette cinquième enquête, Mallock va devoir affronter un psychopathe qui réunit tous les défauts de tous les monstres sanguinaires que le monde ait connu. C’est flippant, non ? Ajoutez à cela des pluies diluviennes qui transforment Paris en ville aquatique et vous aurez le décor complet.

Mallock nous livre un roman très riche et documenté en matière de technologies de l’investigation et en Histoire mais aussi très riche en émotions.

« Le chien arabe » concourt au Prix des lecteurs 2018

Benoit SEVERAC

Le chien Arabe

Éditions La Manufacture des Livres

L’auteur décide d’implanter son nouveau roman noir au cœur d’un quartier dit « sensible » au Nord de Toulouse – Les Izards. Un quartier comme tant d’autres qui entourent en général les grandes métropoles, un quartier où les pouvoirs publics ont baissé les bras et où les trafics sont légion. Depuis peu on y observe la montée inexorable de l’intégrisme religieux. Entre drogue et fanatisme, la guerre ne va pas tarder à éclater. Au centre, la population silencieuse : peur des représailles et soumission à la fatalité.

Le décor est planté

« Inquiétude » concourt au Prix des lecteurs 2018

Michèle LESBRE

Inquiétude

Édition du Chemin de Fer

Comment tendre une histoire puissante à partir de fils tenus ?

Un homme vit seul, reclus dans la grande ville. Des échos de chansons au loin, le pas de Barbara sur le pavé rythment ses nuits.  Barbara est sa voisine. Elle travaille dans un bar de nuit. Il l’observe obsessionnellement. Elle n’a plus l’âge d’une effeuilleuse mais il la trouve belle, de cette beauté fatiguée qui le bouleverse. Ce sont ces femmes-là qui l’émeuvent, des femmes au bord du naufrage. Celle-là semble vouloir résister mais il a deviné quelques indices d’une défaite imminente. Il n’en dort plus et s’est mis à la surveiller, surveiller l’heure de ses sorties, de ses retours, comme s’il s’attendait à sa disparition.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :