PETER MAY ( 1951 –   ) a d’abord reçu le titre honorifique de ‘Jeune Journaliste de l‘Année’ à l’âge de 21 ans avant de devenir l’un des plus brillants et prolifiques scénaristes, producteurs et réalisateurs de la télévision écossaise. On lui doit plus de 1000 scenarii en 15 ans filmés dans la région du Lac Lomond ou dans les îles Hébrides par exemple où son bilinguisme ( anglais, gaélique ) a été un atout majeur.

A la recherche perpétuelle de nouveaux défis, Peter May s’installe dans le sud Ouest de la France pour réaliser son rêve de toujours : écrire des romans.

Fasciné par la Chine, il ne fait pas moins de 14 voyages dans le pays et réussit l’exploit de se faire admettre dans les services très fermés de la police chinoise à Pékin comme à Shanghai. Ses recherches sur les méthodes des enquêteurs de la police scientifique chinoise, des médecins légistes sont la pierre angulaire de la série chinoise composée de 6 romans publiés entre 1999 et 2004. ( Traductions françaises 2005-2008 )

Peter May met en scène Margaret Campbell, médecin légiste de Chicago, spécialiste des grands brûlés et Li Yan, fraîchement promu commissaire de police à Pékin, deux personnages aux méthodes, approches et cultures très différentes, aux relations parfois conflictuelles…

Les 6 romans illustrent aussi les rivalités culturelles entre Pékin et Shanghai dans une Chine profondément marquée par le système communiste qui s’éveille brutalement au capitalisme.

Chaque roman de la série chinoise traite un fait de société sujet à controverse dans le pays, enfant unique, produits génétiquement modifiés… , nous fait visiter des lieux exotiques, fournit au lecteur l’occasion de plonger dans la culture, les cultures d’un immense pays.

Meurtres  à Pékin ( 2005 ) – The Firemaker ( 1999 ) Finaliste Prix des lectrices de Elle

Invitée à Pékin pour y donner pendant six semaines une série de conférences à l’université de police, Margaret Campbell laisse derrière elle Chicago et une vie personnelle un peu compliquée.

Au volant de sa voiture, Margaret renverse un cycliste. Li Yan. Ca commence plutôt mal.

Peu après, les deux personnages se rencontrent de nouveau, les autorités ayant fait appel à Margaret Campbell pour avoir son avis éclairé dans une affaire de cadavres brûlés au troisième degré confiée bien sûr au jeune commissaire Li Yan.

Un premier cadavre carbonisé est découvert un matin dans un parc. Le même jour, deux autres corps calcinés sont retrouvés à deux endroits différents de la ville. Pour seul indice, un mégot de cigarette à côté de chacune des trois victimes, comme une signature.

Contraints de travailler ensemble, Margaret et Li Yan vont devoir gommer tant bien que mal tout ce qui les sépare afin de résoudre une affaire complexe au cœur de laquelle semble se cacher un secret monstrueux. En dépit de et grâce à leurs différences culturelles, les deux enquêteurs vont ainsi élucider le mystère… et nous guider lors de cette découverte de la Chine.

Les 5 autres romans de la série chinoise : 

Le Quatrième Sacrifice ( 2006 ) – The Fourth Sacrifice ( 2000 )

Les Disparues de Shanghai ( 2006 ) – The Killing Room ( 2001 )

Cadavres chinois à Houston ( 2007) – Snakehead ( 2002 ) Prix Intramuros 2007 du salon Polar & Co de Cognac

Jeux Mortels à Pékin ( 2007 ) – The Runner ( 2003 )

L’Eventreur de Pékin ( 2008 ) – Chinese Whispers ( 2004 )

Peter May est membre honoraire de l’association des écrivains de romans policiers chinois – section de Pékin.

Bonne lecture. Bon Voyage.

Publicités