white-coffee

White coffee est un roman noir, suite de Black coffee. on retrouve les personnages du précédent opus. Desmond seul rescapé du massacre d’une partie de sa famille qui après le journalisme s’est reconverti en prof de fac. Lola, la jeune femme française qui voulait retrouver son mari mystérieusement disparu du jour au lendemain lors d’un voyage sur la route 66. Pierre, justement qui après avoir fait un pacte avec le diable s’est retrouvé à écrire les confessions du fameux tueur et qui veut reprendre une vie normale. le roman nous montre l’après de cette histoire, ce qui est original, Pierre en retournant à Nancy veut se racheter auprès de son fils Gaston. Desmond et Lola sont tombés amoureux mais Lola ne peut pas tout de suite abandonner son mari ressuscité. Leur histoire d’amour contrariée est un fil rouge du récit.
Les conséquences de ce retour sur cette petite famille, la question de vivre avec ses choix à travers le personnage de Pierre. La question des remords, de la folie, de la responsabilité sont posées autour de ce personnage. La partie policière est moins présente que dans le 1er opus même si on essaye de comprendre les motivations de Pierre et du fait qu’il soit resté avec le tueur.
La réflexion sur la violence de la société américaine, l’atmosphère crasse, dingue et oppressante se retrouve dans ce nouvel opus. La route 66 est un personnage de l’intrigue, on retrouve les nombreuses citations de lieux, de standards de musique américaine présents dans le premier volet (avec une jolie playlist à la fin).

Publicités