Recherche

LES ANCRES NOIRES

Concert Polaroïds Rock

ANNULÉ

« La compil  Polaroïds rock »
Concert à Pierre Janet

Vendredi 24 novembre 2017 à 19 h 00 – Hôpital Pierre Janet, Le Havre

Entrée gratuite et ouvert au public extérieur.

Enregistrer

Publicités

Gala des Ancres, le 1er décembre au Studio…

L’association Les Ancres Noires vous invite à sa soirée de gala au Studio (Le Havre) le vendredi 1er décembre à 20 h 30. Entrée libre.

Au cours de la soirée ponctuée par des lectures des nouvelles primées et éditées dans le livre Du noir en stock , l’association remettra les prix aux lauréats des différents concours 2017.

La projection des courts métrages lauréats du concours suivi de la projection d’autres courts métrages se fera en deuxième partie de soirée après le verre de l’amitié.

Venez nombreux et n’hésitez pas à partager sur vos réseaux cette information.

A vos claviers, à vos boitiers… les concours sont ouverts jusqu’au 31 décembre

Les concours 2018 de nouvelles et de photos sont ouverts depuis juillet, la date limite est fixée au 31 décembre 2017. Le thème 2018 : QUAI(S)
Règlement du concours nouvelles

Règlement du concours photos

Alors il n’y a plus une seconde à perdre : à vos claviers, à vos boitiers ! On attend vos contributions avec impatience.

RAPPEL : Gala des Ancres Noires, 1er décembre au Studio

Bloquez d’ores et déjà cette date !
Gala des Ancres Noires, 1er décembre 2017 au Studio
Remises des prix de la nouvelle, de la photo et du court-métrage.
Lectures et projections.
Pot de l’amitié.

44 jours, The Damned United

Brian Howard Clough est un footeux teigneux, un mal embouché, « une grosse tête et une grande gueule », un dingue de foot, de ce foot populaire anglais qui conjure la misère sociale de la working class le temps d’une soirée, le temps d’une biture. Dans cet univers impitoyable, Clough est un buteur de génie, promis à un avenir glorieux, réussissant à marquer 251 buts en 274 matchs en championnat D2 d’Angleterre durant les années 60. Puis un genou brisé au cours d’une partie ruine ses espoirs ; il entame alors une nouvelle carrière de manager avec toujours autant de hargne et de morgue. Clough devient le boss ambitieux du modeste Derby County qu’il conduit vers la gloire. Son job : « Repérer le talent, acheter le talent, puis gérer ce putain de talent. » Puis la machine à gagner s’enraye ; par ses déclarations à l’emporte pièce dans la presse et à la télé, Clough indispose les dirigeants. Il démissionne avec Pete Taylor, son pote de toujours. Relégué à Brighton dans un club minable de 3ème division, Clough est appelé pour prendre, par défi, les rênes du mythique Leeds United, le club du haïssable Don Revie, son adversaire irréductible, son ennemi de toujours. Ce club, il le vomit parce qu’« ils sont dégueulasses » et qu’« ils trichent ». Des putains de truqueurs ! Il va vouloir bousculer les mentalités et installer un jeu propre. Pour Clough, le foot, c’est la guerre, mais avec des armes propres . « Soit ils me font craquer, soit je les fais craquer. » Las, on va assister à la montée vers son calvaire en 44 stations, en 44 jours, en 44 chapitres crépusculaires d’une ambition foudroyée, d’un ratage.
Après Tokyo année zéro, David Peace nous livre une nouvelle histoire anglaise, apte à régaler même les lecteurs éloignés du monde footballistique par la force de son style incantatoire (répétitions, allitérations, effets de transe), hallucinatoire et jubilatoire pour tout dire. Par ailleurs, la structure romanesque met en frottement deux récits à la temporalité décalée, un récit relatant à la seconde personne l’épopée de Derby County et un récit à la première personne – Clough himself – le récit des 44 jours à la tête des « Damned United ». Ces deux récits cheminent parallèlement, s’éclairent l’un l’autre, se répondent dans une forme de contrepoint romanesque dynamique exceptionnel. En dépit de la multitude des personnages, des références, des particularismes, le lecteur néophyte en foot s’immerge dans une réalité sportive âpre et brutale, absorbe sans difficulté les péripéties du chemin de croix du manager – météore – de Leeds United. Sa hargne de blaireau blessé réjouit comme une muflée au cognac Martell dont l’animal est friand.
Cette fiction fondée sur des faits réels est un putain de grand roman !

Bonus si nécessaire :
Certains font la fine bouche en classant Peace parmi les suiveurs de Ellroy, ils se trompent. Cet auteur n’est pas un « tâcheron honnête » du roman noir ; David Peace est un écrivain majeur à la « voice » singulière, un styliste au sommet de son art (coup de chapeau au traducteur), émergeant du lot des auteurs d’œuvres noires, œuvres trop souvent glabres et aseptisées en dépit des horreurs qui y sont décrites. David Peace, un immense raconteur d’histoires tragiques de l’insondable mystère humain.
Max Obione
David Peace
44 jours, The Damned United
Rivages/Thriller
370 p., 22 €, poche 9.65 €

L’ATELIER de Laurent Cantet, sur vos écrans…

La Ciotat, été 2016.
Écrivain de roman noir en résidence, Olivia (Marina Foïs) anime un atelier d’écriture pour sept jeunes gens en insertion – cinq garçons et deux filles. D’une durée de plusieurs semaines, le stage doit aboutir à l’écriture d’un roman noir, ancré dans la réalité et l’histoire de la ville, laquelle est marquée par son passé ouvrier, ses luttes et la fermeture des chantiers navals survenue trente ans plus tôt. Après un démarrage chaotique – aucun des jeunes ne s’imagine en écrivain – un consensus se dégage autour de ces thèmes, mais l’un d’eux, Antoine (Matthieu Lucci, remarquable pour son premier rôle), s’y oppose sans mâcher ses mots : la nostalgie et les bons sentiments ne l’intéressent pas, il choisit d’exprimer son anxiété et sa révolte par une écriture crue et agressive, et un comportement provocateur qui déstabilise le groupe et installe un malaise croissant. D’abord intriguée, l’auteur, Olivia, tente de ménager le jeune homme, de l’apprivoiser, mais, d’une scène à l’autre, l’agacement puis l’inquiétude gagne : la violence séduisante de son écriture ne couvre-t-elle pas une autre violence, celle explosive du passage à l’acte…
Avec ce huitième long-métrage, Laurent Cantet (Ressources humaines, Entre les murs…) poursuit dans la veine qui lui est propre, celle d’un cinéma largement documenté – presque documentaire – en prise aux réalités sociales contemporaines. Ici, le fossé entre une intellectuelle bien intentionnée et un, voire des jeunes désorientés, sans repère ni avenir défini, prêts à basculer dans la tentation extrémiste. Un ton juste pour un film remarquable. Et une morale : on ne sort jamais indemne d’un atelier d’écriture… Pierre Dechifre

 

 

Enregistrer

Prix « Premières prises » 2017 attribué à Roommates…

A regarder jusqu’à la dernière image pour goûter ce film parfaitement maîtrisé.

Reprise du Café Polar en 2018

Le Café Polar, après plusieurs éditions les années passées, reprendra en 2018.

Vous avez envie de lecture à voix haute ? C’est pour vous !
Vous aimez la littérature noire et policière ? C’est pour vous !
Vous aimez écouter un extrait de roman ? C’est pour vous !
Vous voulez partager, lire un extrait du roman que vous avez aimé ? C’est pour vous !
Le principe est simple : chacun peut apporter sa lecture ou simplement venir écouter !
Seule contrainte : un texte de la littérature noire ou policière.

L’ association des Ancres Noires vous invite donc l’an prochain à coincer la bulle littéraire.
Accueilli par Sophie Debeusscher, cela se passera au Monte Cristo, 1 quai de Southampton au Havre.
Soyez attentif, nous communiquerons la première date et le thème dominant dans le meilleur délai.
Chaque participant pourra lire un extrait de roman ou tout simplement écouter.
Ces lectures à voix haute pourront être suivies ou non d’une discussion.
Durée des lectures inférieures à 10 minutes.

Les concours Jeunes 2018 sont ouverts !

Les Ancres Noires qui organise le Festival du Polar à la Plage du Havre du 13 au 17juin 2018 et le Lycée Claude Monet du Havre lancent conjointement un CONCOURS d’écriture et de graphisme… à l’intention des collégiens et lycéens.
En savoir plus…

Enregistrer

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :